A Chats perchés sur les Champs-Elysées

« Avec l’exposition de mes vingt matous, j’espère apporter dans l’époque troublée que nous traversons de la joie, du rire et une certaine poésie surréaliste ! » confie d’emblée l’artiste belge Philippe Geluck.

Paris vaut bien son coup de griffe… A tout vent, s’adressant aux amoureux d’art (si possible de chats), les géants aux pieds de bronze du célèbre dessinateur s’installent sur les Champs-Elysées. Sous la bienveillance d’une maîtresse bienveillante : la Ville de Paris. Une exposition hors norme. Du 26 mars au 9 juin, de gros chats corrects sous tout rapport aiment se faire « chat-ouiller » les moustaches par des parisiens surpris ou des touristes en transit. Sur la plus belle avenue du monde, 20 sculptures de 2,70 m de haut et de presque une tonne chacune se mettent en scène de façon originale. Il s’agit du fameux Chat populaire des bandes dessinées de Philippe Geluck ! On les contourne sous toutes les coutures, si possible dans différentes représentations et positions rocambolesques. L’une joue de la flûte à bec sur une branche d’arbre où chante un oiseau, l’autre se transforme en danseuse à tutu de dentelle. Admirez celle intitulée « le Chef d’orchestre » ! 

 « Mes sculptures entreprendront ensuite un tour de France (Bordeaux, Caen…) et s’arrêteront en Europe. L’exposition fermera sa valse dans ma ville de Bruxelles, au parc Royal à l’occasion de l’inauguration du Musée du Chat et du dessin d’humour en 2024 » s’amuse à déclarer l’artiste non fier de l’exploit.

Dix-huit ans après son exposition à l’École nationale des Beaux-Arts, Philippe Geluck, né un 7 mai 1954 se voit accueilli en grand format (comme Fernando Botero en 1992) dans l’espace urbain le plus chic du monde. « Mon Chat, comme à son habitude, distrait mais interroge. Ne touche-t-il pas à quelques sujets d’importance abordés avec légèreté ? ». Parmi cent milles questions, l’admirateur s’interroge, il est vrai, sur l’amour de Philippe pour le chat et pour ses sculptures. Quand et comment son Chat a-t-il franchi la ligne de papier pour finir en héros ? Quels sont les secrets de ces vingt statues ? Quelle place occupent la peinture et la sculpture dans la vie de cet incroyable dessinateur ?

Qui est ce minou au gros nez et yeux bigloteux déguisé en Atlas qui porte sur ses épaules une immense sphère ? La terre se serait-elle dotée de déchets plastiques compressés en s’inspirant d’un géant de la mythologie condamné par Zeus à porter la voûte céleste ?

Question d’époque… Le Chat de Geluck ne doute plus, il encaisse à contre-sens du poil la folie des hommes ! Que raconte donc celui-ci transpercé de crayons de couleurs ? Serait-ce un hommage à Charlie ? Et cette petite souris sur la balançoire, attend-elle à son tour une part d’un fromage ? Grâce à l’insaisissable Geluck, on s’empare de l’âme rocambolesque d’une Equipe : François Deboucq qu’il appelle son « frère en sculpture ». L’œuvre concoctée avec doigté arbore aussi celui du maître-fondeur : Jo Van Geert.

Cat walk…

En parallèle de la présentation sur les Champs-Elysées, est édité un catalogue agréable à feuilleter. Également, la galerie, Huberty & Breyne a placé à la plus haute marche virtuelle, l’artiste talentueux. Spécialisée dans la bande dessinée, elle propose pour le moment de cliquer sur son site, pour découvrir l’événement. « L’exposition repassera bien entendu au format physique dès que la situation le permettra. Au fil de la balade emplie d’originalité, le spectateur pénètre dans le décor de dessins préparatoires ayant servi à la réalisation des sculptures, ainsi que des bronzes au format original (50-60 cm). La visite zoom sur des toiles, des dessins grand format et montre les sérigraphies du minet le plus célèbre du monde.

Le Chat serait-il en train d’acquérir le statut de héros des arts contemporains Made in Paris ? Miaou…

Michèle Villemur

Exposition en plein air « Le Chat déambule »

Galerie Huberty & Breyne - 36, avenue Matignon – 75008 - Paris

Catalogue : Le Chat prend la pose, 112 pages, 12,99 €.

Le prestigieux magazine GEO ART propose une approche inédite des 20 sculptures et révèle les hommages au Chat par de très grands noms du monde artistique.

Mook : Interviews, analyses, détournements et plus de 200 dessins commentés par l’auteur sont rassemblés (magazine book). Ouvrage indispensable pour les fans ou formidable initiation à l’univers geluckéen. HEROBOOK LE CHAT, 144 pages, 14,99 €.

Grâce à l’application mobile Le Chat Déambule, les promeneurs pourront accéder à une fiche de présentation de chacune des sculptures. Geluck y dévoile la genèse et l’historique des 20 œuvres exposées, en plus de certaines facettes de son processus créatif. Il suffit de scanner le QR code (présent au bas du socle) pour consulter ce contenu exclusif (et gratuit) dans la langue de son choix.

(©)Photos tous droits réservés

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest