Christian Dior à Granville l’inspiration d’un couturier de génie

« La maison de mon enfance... j’en garde le souvenir le plus tendre et le plus émerveillé. Que dis-je ? ma vie, mon style, doivent presque tout à sa situation et à son architecture.* »

Villa les Rhumbs, musée Christian Dior ©Benoit Croisy, coll. ville de Granville

"Christian Dior, itinéraire d'un couturier", ou une "parenthèse de fraîcheur suspendue dans le temps", comme l’écrit joliment la critique. Nous sommes dans une exposition installée au cœur de la maison d’enfance de Christian Dior. Dans cette élégante villa rose de style Belle Époque sur les hauteurs de Granville,  en Normandie, transformée en Musée Christian-Dior. Laissez-vous emporter dans la vie d’un génie de la mode. On découvre le parcours d’un couturier dont le succès immédiat en 1947 est toujours gravé dans les mémoires. Près de 100 modèles et accessoires de haute couture, complétés de photographies, documents d’archives et objets personnels favoris de Christian Dior - son étoile porte bonheur, son dernier agenda, sa montre et sa paire de ciseaux - … retracent, au sein de la villa Les Rhumbs, sa maison d’enfance devenue le musée Christian Dior en 1997, le parcours exceptionnel du couturier, né 1905 à Granville, dans la Manche. A cette occasion, le musée déploie dans l’ensemble de ses espaces une large sélection de ses collections, constamment enrichies depuis plus de 30 ans. Les acquisitions récentes y sont particulièrement mises à l’honneur, les achats comme les dons.

La famille Dior dans le jardin de la villa Les Rhumbs © Droits réservés

Christian Dior, enfant réservé et rêveur, passe les premières années de sa vie dans cet écrin de verdure enchanteur, tourné vers la mer, à l’abri des regards et des agitations de la ville. Des photographies de famille, certaines rarement montrées, permettent de pénétrer dans l’intimité d’une famille bourgeoise qui offre au jeune Christian l’insouciance de l’enfance préservée de Christian Dior.

DIABLESSE HCAH 1947 © Benoit Croisy, coll. ville de Granville

L’activité industrielle que conduit son père Maurice, associé à son cousin Lucien qui fut aussi maire de Granville et Ministre du Commerce et de l’Industrie, est alors bien établie. Documents et photographies en témoignent dans cette superbe exposition.

Christian Dior choisit un tissu © Association Willy Maywald, ADAGP Paris 2020

Plusieurs tenues empruntées au musée d’art et d’histoire de Granville plongent le visiteur dans l’atmosphère de la Belle Epoque à Granville, au début du XXème siècle, quand les élégantes défilaient sur la promenade du Plat Gousset, à deux pas du casino. Parmi elles, Madeleine Dior, la mère chérie de Christian. Les Rhumbs et son jardin à l’anglaise marqueront à jamais le couturier et constitueront une inépuisable source d’inspiration. Des modèles inspirés de l’atmosphère balnéaire ou des robes aux motifs floraux rappelant le jardin de son enfance, montrent à quel point ce cadre l’inspira.

Au fil des pièces de la maison, et d’un étage à l’autre, défilent les créations de haute couture, et les savoir-faire associés, la broderie ou encore la fourrure. Des modèles emblématiques du New-Look, ligne imaginée par Christian Dior au sortir de la guerre, permettent de comprendre le succès instantané et mondial de sa maison de couture dès son premier défilé en février 1947. La robe Diablesse (Automne-Hiver 1947), qui ouvrait l’exposition « Christian Dior, couturier du rêve » au musée des Arts Décoratifs à Paris en 2018, l’illustre à merveille.

CAB HCAH 1950 © Benoit Croisy, coll. ville de Granville

Des modèles récemment acquis par le musée dont les robes Agnès (Printemps-Été 1955) et Papillon Jaune (Printemps-Été 1951), sont dévoilés pour la première fois. Au succès de la couture répond très bientôt celui des parfums. Miss Dior, créé par Christian Dior en hommage à sa jeune sœur Catherine, sera le premier. A travers un ensemble de photographies de Willy Maywald ou encore d’Emile Savitry, et de magazines d’époque, les sourires des mannequins vedettes de la Maison Dior disent tout leur bonheur de porter ces robes à l’allure si féminine, autant que leur attachement à leur créateur et à cette Maison qu’elles représentent.

Christian Dior à la villa Les Rhumbs © Droits réservés

Enfin, au dernier niveau de la maison, le visiteur pénètre dans les coulisses de l’atelier de haute couture, pour terminer son parcours par le rêve du défilé.

SOIREE D'ASIE HCAH 1955 © Benoit Croisy, coll. ville de Granville

L’exposition « Christian Dior, itinéraire d’un couturier », en permettant ainsi de suivre pas à pas le parcours d’un couturier d’exception né à Granville, illustre avec éclat la diversité et la richesse des collections du musée Christian Dior, devenu Musée de France en 2002 et labellisé Maison des illustres en 2011.

Par Michèle Villemur

*Extrait des mémoires de Christian Dior, Christian Dior et moi, Amyot Dumont, 1956

MUSÉE CHRISTIAN DIOR

Villa Les Rhumbs

1, rue d’Estouteville

50400 Granville

Tél. : 02 33 61 48 21

musee@museechristiandior.fr

www.musee-dior-granville.com

Réservation obligatoire :

reservation@museechristiandior.fr

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest