Hôtel de la Marine : la renaissance d’un palais

Monument emblématique de la place de la Concorde, l’Hôtel de la Marine a été créé au XVIIIe siècle par Ange-Jacques Gabriel, Premier architecte du Roi.

Salon-des-amiraux-et-salon-d-honneur ©Ambroise-Tézenas-CMN

C’est dans cet ensemble architectural majestueux que fut abrité jusqu’en 1798 le Garde-Meuble de la Couronne avant de devenir, pendant plus de deux-cents ans, le siège du ministère de la Marine. Après d’importants travaux de restauration (132 millions d’euros, et plus de 400 artisans spécialisés) effectués par le Centre des Monuments nationaux, le visiteur peut aujourd’hui arpenter « le Bel étage » et admirer les appartements et salons d’apparat superbement décorés.

Vue de la place de la Concorde et du garde-meuble, Gillot, estampe, musée Carnavalet Histoire de Paris (c) Paris Musées - Musée Carnavalet

Christophe Bottineau, Architecte en chef des Monuments Historiques a planché sur le moindre détail de l’Hôtel de la Marine : scénographie, mise en lumière des façades intérieures et du balcon, jusqu’à l’espace d’accueil installé dans la cour de l’Intendant afin que les visiteurs accèdent aux différents parcours offerts (Circuit Salons et loggia, circuit du Grand tour…).

Christophe Bottineau, Architecte en chef des Monuments Historiques

Tout au long des visites, chacun a le choix de s’accompagner d’un « Confident », soit : un dispositif innovant constitué d’un casque connecté interagissant avec les outils de médiation des salles. Les visiteurs voyagent à leur guise au fil des heures et des sens au cœur de ce palais du siècle des Lumières. Les décors somptueux les meubles et les objets ont été prêtés par différents partenaires publics : Mobilier national, Musée du Louvre, Musée des Arts décoratifs, château de Versailles, ministère des Armées, Manufacture de Sèvres… et c’est avec bonheur que l’on s’attarde devant des pièces rarissimes

Loggia©Ambroise-Tézenas-CMN

Joseph Achkar et Michel Charrière, experts en arts décoratifs du XVIIIe siècle, ont mis leur compétence au service de l’équipe scientifique du Centre des monuments nationaux. Tous deux ont déniché les plus beaux objets d’art et du quotidien ! « Certains meubles surprendront les néophytes et raviront les amateurs et spécialistes : une table mécanique, dite Table des muses, de Jean-Henri Riesener, (qui avait été livrée en 1771 pour Pierre Élisabeth de Fontanieu, intendant du Garde-Meuble (Château de Versailles)) ; un vase-pendule à anses de dauphins en porcelaine tendre (Manufacture de Sèvres), un canapé exécuté pour Marie Antoinette par Jean-Baptiste Claude Sené (Château de Versailles), le secrétaire à cylindre de Riesener commandé en 1784 par Thierry de Ville-d’Avray (Musée du Louvre), intendant du Garde-Meuble qui succède à Fontanieu, ou même ce buffet de Riesener, commandé par Thierry de Ville-d’Avray et qui se trouvait en dépôt à l’Élysée » confie l’un des deux experts.

La librairie* offre elle aussi un magnifique panache en offrant une vaste sélection ouverte à toutes les générations. Enfin, autre privilège royal destiné cette fois aux gourmands : sont installés deux généreux espaces de restauration (concession attribuée au groupe Moma). La carte du restaurant a été signée par le chef Jean-François Piège et l’aménagement confié à l’agence Dorothée Delaye. Le Café Lapérouse (décoré par Cordelia de Castellane) est accessible durant 24 heures depuis les arcades de la place de la Concorde et de la cour d’honneur). Elle propose une carte salée, sucrée, une cave à vin ainsi qu'un comptoir de chocolats et de délicieuses glaces.


Joseph Achkar et Michel Charrière, experts en arts décoratifs du XVIIIe siècle,

Si, depuis sa loggia, l’Hôtel de la Marine offre l’une des plus exceptionnelles vues de Paris, il est un instant mémorable pour le visiteur lorsqu’il passe sous la verrière en verre feuilleté signée par l’architecte Hugh Dutton(rendue possible grâce au mécénat des Fondations Velux), ou de fouler le tapis scintillant qui borde le pavage de la cour côté rue Royale. Enfin, à savoir que dès l’automne, l’ancien magasin des Tapisseries du Garde-Meuble accueillera les galeries d’exposition de la Collection Al Thani (grande première !) pour plaire au grand public. Il s’agira de l’une des plus prestigieuses collections d’art privées au monde composée d’une exceptionnelle variété d’œuvres de l’Antiquité à nos jours.

Michèle Villemur

Parmi les artisans qui ont travaillé à la restauration de l’Hôtel de la Marine, sont : les ateliers Mathieu, lustres, Lubéron • Alexandre Phelippeau, tapisseries, Paris • Leyla Ahi, textiles, Paris • Declercq, passementerie, Paris • Atelier Mériguet-Carrère, peintures, Paris • Joseph Achkar et Michel Charrière, décorateurs « Les ambassadeurs du XVIIIe », Paris • Les SISMO, design mobilier « Des Créateurs au cœur des enjeux contemporains », Paris • Chantal Sanier, « L’empreinte olfactive de l’Hôtel de la Marine ».

La signalétique et le mobilier contemporain ont été confiés quant à lui à l’agence Moatti-Rivière.

Hôtel de la Marine 2, place de la Concorde - 75008 Paris

* Le Centre des monuments nationaux propose à la librairie plusieurs ouvrages : Hôtel de la Marine par Alexandre Gady

Un jour d'été au Garde-meuble par Agnès Walch et Gatien Wierez (octobre 2021),

L'Hôtel de la Marine, photographies d’Ambroise Tézenas (octobre 2021, coédition Flammarion),

Trésors de la Collection Al Thani à l’Hôtel de la Marine, un beau-livre retraçant l’exposition inaugurale de la Collection (automne 2021), ou encore un ouvrage de la collection « Regards...» dédié aux chefs-d’œuvre de la Collection Al Thani, l’album souvenir de l’exposition (automne 2021).

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest