C’est la vente Palace ! La table de gala du Ritz est dressée, le bar Hemingway est ouvert chez Artcurial. 1 500 lots d'objets de l'art de la table et de l'art de vivre issus des réserves du Ritz, le prestigieux hôtel de la place Vendôme, attendent sur les Champs-Elysées, dans une évocation simple et élégante. Ernest Hemingway, Coco Chanel ou encore Audrey Hepburn ont dîné sur ces nappes, bu dans ces verres, dormi dans ces draps, se sont enveloppés dans ces peignoirs de bain. 

C'est la seconde vente organisée pour cet hôtel mythique «sans doute l'un des plus connus du monde», souligne Stéphane Aubert, directeur associé d'Artcurial. Le commissaire-priseur s'est fait une spécialité des ventes de meubles et objets d'hôtels, ceux du Trianon Palace en 2007, du Plaza Athénée, de l'hôtel de Paris à Monaco, et du mobilier du Ritz, en 2018. En 2018, la mise aux enchères du mobilier de l’hôtel Ritz Paris fut un succès. Pourquoi ne pas rêver à nouveau ?

« C'est l'ultime occasion de pouvoir s'approprier une part de la légende du Ritz, d'acquérir le souvenir de cet hôtel où tout le monde n'est pas descendu, mais que tout le monde connaît », lance Stéphane Aubert. Pendant deux jours, les acheteurs potentiels, les collectionneurs ou les simples amateurs de belles choses ont pu venir toucher ces objets...  

Sont donc à nouveau vendus près de 1500 lots dédiés aux Arts de la table et Arts de vivre à la française. Les services emblématiques du Ritz Paris : des verres ayant appartenu au bar Hemingway, de l’orfèvrerie ou encore du linge de l’hôtel seront proposés aux particuliers. 

Provenant des aménagements successifs du grand hôtel parisien, six des plus beaux services de table seront présentés. De l’emblématique service « Marthe » commandé par César Ritz en 1898 pour l’ouverture de l’hôtel, au service Ritz Club imaginé par Jean Boggio, plus de 450 lots de porcelaine de Limoges seront dispersés.

Chaque pièce incarne ce lieu mythique qui symbolise depuis toujours l’élégance et l’art de vivre à la française et a séduit les clients du monde entier : célébrités, artistes, figures de la royauté et écrivains, parmi lesquels Ernest Hemingway, Coco Chanel ou Audrey Hepburn.  L’orfèvrerie de l’hôtel sera également mise à l’honneur avec près de 400 lots, parmi lesquels des pièces siglées « Hôtel Ritz » et créées par les plus grandes maisons telles que Christofle ou Ercuis. Couverts, pièces de forme, plats et plateaux, services à thé et à café seront présentés aux côtés de pièces plus rares, telles que trois chariots de service Christofle. Tout semble raisonnablement accessible. Les objets tournent autour de 150 à 400 euros, pour des lots de douze assiettes de services fleuris verts ou bleu. Deux cendriers Ritz Club sont mis à prix entre 100 et 150 euros. Seuls les trois chariots de service Christofle s'affichent entre 4 000 et 6 000 euros ! Six verres gravés du « bar Hemingway » partiront rapidement.. . « La légende dans la légende » assure   le commissaire-priseur qui prévoit de belles batailles d'enchères. L’opportunité d’acquérir des pièces alliant raffinement et prestige. Ou de rêver encore à la légende du Ritz.

Au terme de trois jours de vente marathon, le résultat de la vente est impressionnant: 1,7 Millions d'euros (1,9 M$), soit plus de quatre fois l’estimation globale, un résultat en « gants blancs » avec 100% des 1 500 lots vendus.Les collectionneurs ont manifesté un intérêt particulier pour les six services historiques de l’hôtel Ritz Paris. Celui du Ritz Club a conquis les acheteurs : une partie de service comprenant les élégantes assiettes rouges et dorées du Ritz Club ont multiplié leurs estimations par 18, adjugés à 7 200€ chacun (lots 1026 et 1031, est: 400 - 600 €) ». 
Le service Marthe a connu un vrai succès. Douze assiettes plates (lot 161) ont notamment changé de mains pour 6 800 €, pulvérisant leur estimation, multipliée par 45.Près de 400 pièces d’orfèvrerie de ce lieu mythique étaient proposées à la vente. Parmi les plus belles enchères, les chariots de service Christofle ont atteint quelques-uns des plus hauts prix de la vacation, adjugés respectivement à 18 200 € (lot 1283) et à 13 000 € chacun (lots 699 et 1051). Au cœur des convoitises, les seaux à Champagne ont également séduit l’audience, avec des enchères décollant jusqu’à 11 700 € (lot 1381), soit 58 fois l’estimation. L’un des clous de la vente: la verrerie du Bar Hemingway. Parmi les plus belles pièces, six verres à Martini gravés « Bar Hemingway Ritz Paris» (lot 933) ont été adjugés à 2 100 €, plus de 5 fois leur estimation, tandis que des lots de six verres à vodka de la Maison Ercuis (lots 948 et 949) atteignaient 1 800 € chacun (est : 200 - 300 €). L’ensemble du linge de bain de l’hôtel Ritz Paris a trouvé acquéreur à des prix compris entre 200 et 2 000 €. Les peignoirs siglés « Ritz », accompagnés de leurs draps de bain et de leurs serviettes, ont notamment été remportés avec des prix décollant jusqu’à 2 000 € (lot 79), bien au-delà des estimations !

Par Michèle Villemur

Artcurial 7 rond-point des Champs-Élysées
75008 Paris France +33 1 42 99 20 20

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest