La maison de Serge Gainzbourg transformée en musée

Lieu de pèlerinage pour les fans de l’artiste, le 5 bis rue de Verneuil, dans le 7e arrondissement de Paris, est l’une des adresses incontournables de la capitale. On y découvre une maison recouverte de graffitis, qui a été pendant plus de 20 ans la demeure de Serge Gainsbourg. Quand sera-t-elle transformée en musée dédié au chanteur ? L'ouverture du lieu au public devrait se faire à la fin de l'année 2021. Sa fille Charlotte Gainsbourg aurait créé une « société d'exploitation de l'annexe de l'hôtel particulier de Serge Gainsbourg », et selon Paris Match, la comédienne aurait obtenu un permis de construire en décembre 2020. Plusieurs rénovations seraient au programme, dont la verrière sur cour.

"Je pense que Charlotte va ouvrir la rue de Verneuil, a d’ailleurs affirmé Jane Birkin dans une interview à Jack :  « Rien n’a changé depuis le jour de sa mort. Les objets sont intacts, on dirait qu’il vient juste d’aller se coucher. Ça fait trente ans que Charlotte s’occupe de tout, du chauffage, etc. C’est une enfant prodigue, elle a tout préservé comme dans La Belle au bois dormant" avait confié l'artiste. Charlotte Gainsbourg a en effet hérité de la maison de son père et compte donc prochainement la transformer en musée, même si le projet s’avère compliqué. "C’était compliqué de laisser tout en l’état pour le public, en plus, c’est très petit donc très compliqué à transformer en musée. C’était un travail assez solitaire mais je pense qu’elle a trouvé des solutions", avait ajouté Jane Birkin.


Dans une interview dur France Inter en 2018, Charlotte Gainsbourg a évoqué son souhait de transformer la maison de son père en musée. « Ça a énormément de valeur pour moi, c’est pour ça que je veux l’ouvrir et en faire un musée, je suis à nouveau sur un projet qui, j’espère verra le jour. Peut-être pas demain mais prochainement ». Un an auparavant, elle confiait sur le plateau de l’émission Quotidien qu’elle n’avait rien bougé à l'intérieur. « Non, ça n’a pas changé, et je n’ai rien osé toucher. Donc, dans le frigo des choses ont éclaté, les conserves je ne pensais pas que ça ne se gardait pas. Ça explose. Mais voilà, c’était important pour moi. » Rien n’a bougé dans la maison depuis la mort du chanteur, le 2 mars 1991, confirme l’hebdomadaire Paris Match. "Gainsbourg ne supportait pas que l’on déplace ses objets et vivait dans un panthéon à sa gloire, entouré de ses fantasmes". Le sous-sol de la maison sera aménagé en musée et agrandi pour l’occasion. Le public ne devrait pas pouvoir accéder au premier étage, celui des chambres, qui restera à tout jamais l’ultime souvenir privé de Charlotte, héritière de Gainsbourg, qui s’est récemment réinstallée à Paris.

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest