La Samaritaine, le paquebot parisien dans ses habits neufs

«On trouve tout à la Samaritaine !» Le légendaire slogan publicitaire est remis à l’honneur au centre du grand magasin qui vient de rouvrir, où des postes de télévision vintage diffusent les réclames de son âge d’or, du début des années 1960 au milieu des années 1970. Il y a cette parodie de la reine d’Angleterre venue s’acheter sa couronne rue de Rivoli, celle avec King Kong tout droit sorti des studios de Hollywood pour gagner le toit du bâtiment Art déco, ou encore, les ménagères des sixties chantant «la Samaritaine à deux pas de la Seine», ode à la consommation populaire et joyeuse des Trente Glorieuses.  Le grand magasin La Samaritaine Paris Pont-Neuf, -appartenant au groupe LVMH- s’offre sur des milliers de mètres carrés de stands d’articles de vente. En haut, en bas ou tout autour du grand escalier doré à l’or fin, pas un ne résiste au fabuleux shopping de Noël. 

La Samaritaine, temple du shopping et une histoire parisienne

Après l’achat du bâtiment en 2001 pour 240 millions d’euros, la rénovation fut soucieuse du moindre détail historique, et c’est bien la raison qui expliqua le retard (des travaux pendant 16 ans !) pris à l’ouverture du grand magasin. La Samaritaine Paris Pont-Neuf a finalement rouvert ses portes au public le 23 juin dans la plus incroyable effervescence. L’institution emblématique située au cœur de Paris, fut alors inaugurée par Emmanuel Macron, Président de la République, Anne Hidalgo, Maire de Paris, et de Bernard Arnault, Président-directeur général de LVMH. « Aucun autre grand magasin n’avait si puissamment relié les différents visages de Paris : d’un côté sont les anciennes Halles et de l’autre : la Seine, l’une des plus belles vues sur la capitale ! » déclarait fièrement, Bernard Arnault.

En acceptant l'invitation du président de LVMH, à venir inaugurer la Samaritaine Emmanuel Macron s'est offert une longue séquence d'applaudissements de la part de quelque 800 salariés du grand magasin. Alignés à tous les étages du bâtiment amiral, en uniforme et masque facial bleu marine, rayé de petit mousse et baskets blanc immaculé à lacets jaune d'or, raconte Le Figaro, ils ont accueilli le couple présidentiel par une ovation des plus ferventes en cette avant-veille de l'ouverture au public. Emmanuel Macron s’est lancé dans un discours tout à la réjouissance de la réhabilitation d'un ensemble patrimonial historique et du « retour à la vie, dans ce temple du shopping et de l'art de vivre à la française ».

Le temps de préparer le renouveau

Emmanuel Macron a vu dans cette inauguration « une métaphore parfaite du moment que nous sommes en train de vivre alors que notre pays, comme le reste de la planète, traverse une période difficile. Voici venu le temps de préparer le renouveau, et ce jour de Fête de la musique s'y prête particulièrement ». 

Désormais identifiable à sa façade de verre ondulé sur la rue de Rivoli signée par l’agence japonaise Sanaa (prix Pritzker 2010), la Samaritaine retrouve sa verrière monumentale de structure Eiffel, élément d’architecture spectaculaire datant de 1907 d’une surface de 37 mètres par 20 mètres signé par l’architecte Frantz Jourdain, ses décorations Art nouveau en lave émaillée, son escalier monumental, mais également la majestueuse « Peinture des Paons » dessinée jadis par Francis Jourdain (115 mètres de long). » À l’issue du chantier de réhabilitation et de rénovation s’étendant sur 70 000 m² tous les acteurs furent mobilisés : les peintres, sculpteurs, doreurs, ferronniers… jusqu’à 800 personnes travaillant simultanément sur le chantier ! » rappelle le PDG de la Samaritaine, Jacques Guiony.

Cheval Blanc Paris, premier hôtel urbain de la Maison décoré

« La Samaritaine redynamise la rive droite de Paris avec 1700 collaborateurs qui font revivre ce chef d’œuvre au quotidien. Pour tous les visiteurs, qu’ils soient français ou étrangers, l’expérience est unique » ajoute Bernard Arnault, sans oublier de rappeler « que respectueuses de normes environnementales, les bâtiments abritent également une crèche de 80 berceaux, 96 logements sociaux (opérés par Paris Habitat*) ».

Aujourd’hui, s’est également ouvert Cheval Blanc Paris, un premier hôtel urbain de la Maison décoré par le designer américain, Peter Marino. Autant dire que 72 chambres et suites ne désemplissent pas et que la liste d’attente est longue ! Pour Christian Reyne, directeur général de la Samaritaine, la programmation comportait des « évidences ». Le magasin de style Art Déco conçu par Henri Sauvage se prêtait à une reconversion en hôtel. « La trame de l'édifice permettait parfaitement d'accueillir des chambres, indique-t-il. Et l'emplacement face au Pont Neuf offrait des vues dégagées sur la Seine et Paris. » Autre évidence : la réhabilitation des immeubles d'habitation de la rue de l'Arbre-Sec, mitoyens des magasins, en adaptant les constructions du XVIIe siècle aux standards du XXIe siècle. Les négociations avec la Ville de Paris, âpres, ont abouti à la création de 96 logements sociaux au sein du projet. Une partie prend place dans le bâtiment rénové de Frantz Jourdain, tout comme une crèche de 80 berceaux.

« La renaissance de la Samaritaine constitue un succès collectif, c’est une fierté de redonner accès à ce monument Art déco qui a toujours été à la pointe de son temps et auquel les Parisiens sont attachés », confie encore, Jean Jacques Guiony. « Quelque 600 marques aux noms incontournables du luxe aux créateurs talentueux ponctuent cet univers singulier faisant la plus belle à l’élégance française ». L’enseigne de LVMH ne connaîtra sa vitesse de croisière que dans quelques années. Car, rappelle Jean Jacques Guiony, « il faut toujours au moins trois ans pour lancer un grand magasin ».

A défaut de pouvoir faire son shopping de Noël à la Samaritaine, il sera possible de se restaurer dans différents points extrêmement appétissants ! Pour célébrer son premier Noël, la Samaritaine vous réserve en tous cas une multitude de surprises. Au programme? Des animations enchantées, une kyrielle de cadeaux merveilleux à gagner, mais aussi des idées par milliers pour gâter ceux que vous aimez… Dès le 1er décembre, un extraordinaire calendrier de l’Avent prendra place sous la verrière du magasin, pour faire remporter chaque jour de somptueux cadeaux. Rendez-vous du lundi au dimanche à 12h24 précises pour découvrir la surprise qui se dissimule derrière la case du jour !

Michèle Villemur

* Patrimoine Habitat & Environnement Effinergie pour les logements, HQE (haute qualité environnementale) et LEED (Leadership in Energy and Environmental Design) niveau « gold » pour les commerces, l’hôtel, la crèche et les bureaux et BREEAM (Building Research Establishment Environmental Assessment Method) niveau « excellent » pour les commerces, l’hôtel et les bureaux.

https://youtu.be/_5V6HeJqzRw

La Samaritaine Paris Pont-Neuf en chiffres

-70 000 m² de bâtiments rénovés ou construits, dont 20 000 m² de surface de vente et 15 000 m² de bureaux

-10 000 m² de voiries requalifiées dont une place de 5 000 m²

-1 700 collaborateurs pour le grand magasin

-3 000 personnes et 280 entreprises françaises engagées dans la rénovation du bâtiment

-600 marques présentes sur 7 étages pour La Samaritaine Paris Pont-Neuf

-12 lieux de restauration exclusifs pour La Samaritaine Paris Pont-Neuf

-343 panneaux de verre sérigraphié pour la façade imaginée par Sanaa (côté Rivoli)

-16 000 feuilles d’or appliquées sur l’ensemble des garde-corps Art nouveau du grand magasin.

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest