Le Ritz, une histoire parisienne

Depuis plus d'un an, le Ritz a retrouvé son faste d'antan. Totalement rénové, le prestigieux palace parisien accueille une clientèle amoureuse de l'histoire, de l'esthétique et du luxe…

 

C'est en Angleterre qu'est née l'idée du « palace », cet établissement hôtelier qui offre luxe et raffinement à une élite fortunée, au début du XIXe siècle. Le Ritz Paris est un 5 étoiles fondé en 1898 par un citoyen… suisse ! nommé César Ritz. Depuis, il accueille sans discontinuer une longue liste de vedettes de cinéma, hommes d'affaires, personnalités en tout genre comme le poète, écrivain et cinéaste français Jean Cocteau, la créatrice de haute couture Coco Chanel qui y avait sa suite, ou encore l'écrivain américain Ernest Hemingway.

Trois siècles déjà !

Initialement, le palace était un hôtel particulier qui fut construit en 1705 pour le conseiller au Grand Conseil Antoine Bitault. Après avoir souvent changé de propriétaire, l'établissement fut donc acheté par César Ritz qui le transforma alors en établissement hôtelier de luxe. C’est là qu’a été installée en 1902 la première salle de bains dans un hôtel, au premier étage, dans la suite du prince de Galles. Le maître des lieux s'associa alors avec un grand expert de la cuisine, Auguste Escoffier, qui a codifié la cuisine moderne française. Le bâtiment sera classé monument historique en 1930.

Après le décès du fils du fondateur, Charles Ritz, nommé président de l'hôtel en 1953, ses héritiers vendent l'établissement en 1979 à Mohamed Al-Fayed. C'est d'ailleurs dans son établissement que son fils prendra son dernier repas en compagnie de la princesse Diana avant leur accident de voiture mortel. L'homme d'affaires égyptien y investit plusieurs centaines de milliers d'euros pour le rénover. Un spa, équipé d’une piscine de 17 mètres, est construit et chaque chambre est restaurée à l’identique. L'hôtel sera contraint de fermer entre 2012 et 2016 pour finaliser les travaux. Al-Fayed a racheté l’immeuble mitoyen du ministère de la Justice et a réussi à agrandir la surface au sol en acquérant la banque voisine et ses jardins, soit 1 600 mètres carrés de verdure, de pelouse pour les réceptions, les bals…

Le luxe à la française

Répertorié dans de nombreux guides comme l'un des plus fastueux hôtels de la capitale, le Ritz compte aujourd'hui 71 chambres avec boiseries fines et œuvres d'art anciennes, salle de bains en marbre d'Italie et robinetterie dorée à l'or fin, dans un style néoclassique. Certaines chambres bénéficient d'un coin salon où vous pourrez vous détendrez après une journée bien remplie, d'autres d'une terrasse ou d'un balcon. Sont également proposées 71 suites qui proposent une surface jusqu'à 300 m2, et 16 suites de prestige pour un coût qui peut s'élever jusqu'à 27 000 euros la nuit ! Les noms des suites portent les noms des grandes figures qui ont fréquenté le palace : César Ritz, Maria Callas, Prince de Galles, Coco Chanel, F. Scott Fitzgerald, Windsor, Marcel Proust…

Une restauration haut de gamme

Plusieurs restaurants accueillent les visiteurs. L'Espadon est un restaurant gastronomique qui peut se targuer de 1 étoile au célèbre guide Michelin au déjeuner, et de 2 étoiles au dîner. Il y a également la possibilité de louer une salle à manger privée, et une terrasse arborée qui se transforme en jardin d’hiver grâce à une verrière télescopique. La cuisine est assurée par une centaine de personnes. Le chef Nicolas Sage propose un foie de canard grillé au sarrasin, du maquereau de petit bateau au céleri-raifort, un saint-pierre au chou de Pontoise, une langoustine ciselée à cru au caviar Beluga, du homard rôti en carapace, caviar et sabayon fumé, une selle d’agneau aux poivrons… On peut y déguster de grands classiques, une cuisine avec des produits de saison, et des desserts savoureux grâce au chef pâtissier François Perret, couronné chef de l'année 2017 dans le cadre du Trophée des chefs. Une femme exerce également dans cette équipe de renom, Estelle Touzet, chef sommelière qui règne sur les 50 000 bouteilles de la cave Hemingway.

Des bars sont ouverts à une clientèle parisienne et internationale attachée aux lieux. L'atmosphère est feutrée au sein du bar Vendôme. Quant au Ritz Bar, il propose ses cocktails l'été dans le Grand Jardin. Et au sein du fameux bar Hemingway, Colin Field concocte des créations comme son Serendipity (calvados, menthe, jus de pomme, champagne) ou son French 75 (gin Beefeater 24, jus de citron, sucre et champagne). Ce dernier bar n'a pas été transformé et ses murs sont toujours recouverts de photos, manuscrits et trophées de safari d’Ernest Hemingway.

Les amateurs de thé peuvent prendre place dans le salon Proust, avec cheminée et bibliothèque, où ils goûtent les biscuits magnifiquement présentés sur une table centrale dans des boîtes en verre de François Perret. Un tea time hors du temps où l'on craque pour un gâteau au sucre, une madeleine, un boudoir…

Enfin, deux grands salons de réception donnant sur le jardin peuvent être privatisés, six autres sont susceptibles d'accueillir des événements particuliers comme des mariages, des défilés, des soirées particulières… et une salle de bal au sous-sol accueille 300 à 400 personnes pour revivre l'atmosphère festive de l'entre-deux-guerres.

 

Des plus qui font la différence

Le Spa Chanel rend hommage à Coco Chanel et à son célèbre parfum Numéro 5, avec ses cinq cabines, cinq esthéticiennes pour des séances divisées en cinq étapes, et ses cinq huiles de massage spécialement créées pour le nouveau Ritz. L'hôtel propose également à ses hôtes des salles de fitness avec coach sportif, un sauna, un hammam, un salon de coiffure, un service de massage et une piscine chauffée couverte restaurée. Toujours dans le style des années trente, ses mosaïques ont été rénovées, des buses thermoludiques ajoutées.

Lors de sa rénovation, la galerie marchande a été rajeunie, elle rappelle les passages couverts parisiens. On y trouve de nombreuses marques : Alexander McQueen, Tod’s, Tara Jarmon, Rimowa, Messika, Ginette NY, Anna Hu, Ole Lynggaard, Ebba Brahe ou encore John Hardy. En outre, un concept-store expose des marques régulièrement renouvelées en haute-couture, joaillerie et horlogerie, accessoires, produits pour la maison… Petit plus particulièrement appréciable : un styliste personnel est à la disposition des clients pour les aider à choisir leurs tenues vestimentaires.

Les enfants ne sont pas oubliés puisqu'ils peuvent suivre des cours de cuisine à l’École Ritz Escoffier, tout comme leurs parents d'ailleurs !

Enfin, la discrétion est aussi de mise pour les personnalités puisqu'elles peuvent, si elles le souhaitent, entrer sans être vues dans l'hôtel depuis le parking de la place Vendôme via un tunnel VIP. Évidemment, tout cela a un prix, puisque les premières chambres sont accessibles à partir de 1 000 euros la nuit. Le prix d'un séjour d'exception au sein d'un établissement d'excellence.

Pin It on Pinterest