Un « magicien de haut vol » pour le Restaurant Jules Vernes

Le nouveau chef étoilé Frédéric Anton cuisine à 125 mètres du sol !
Son nouveau royaume, c’est le Jules Verne au 2ème étage la Tour Eiffel. Toutes les batteries de sa cuisine d’altitude ont été refaites à neuf !
Brillances et scintillements de la Grande Dame de fer appellent à admirer une fois la nuit tombée le monument célèbre, mais aussi à s’installer à l’heure du déjeuner en dégustant et en admirant la plus belle vue de Paris. Aux fourneaux depuis quelques mois, le célèbre cuisinier veut donc faire de son restaurant une table gastronomique « à la hauteur du monument ».
Frédéric Anton, est un Meilleur Ouvrier de France. Il est à l’avis général, « un magicien de haut vol ».
En grimpant la structure finement ciselée de la Tour Eiffel, on peut donc s’offrir avec lui une pose gastronomique extraordinaire.
Au menu, on choisit : des ravioles de foie gras, ou le caviar d'Aubergine fumée, au parfum de basilic pour l’entrée, et en plat principal, le cabillaud cuit au naturel, accompagné de fleur de courgettes et de jus aux épices ou le caneton rôti aux petites girolles et câpres, pommes soufflées..
Pour dessert, ce sera l'abricot à la crème d'amandes amères, ou un petit chou à la vanille de Madagascar concocté avec amour !
La cuisine de Frédéric Anton est épurée, technique et graphique.

Frédéric Anton a déjà trois étoiles au guide Michelin au Pré Catelan (Bois de Boulogne). Originaire de Nancy, ce chef emblématique de la cuisine française est un généreux aux valeurs exceptionnelles.
Il est ce qu’on appelle en cuisine « un sans-fautes ». L’artiste de 55 ans a tout compris en effet ce que « bien manger » signifiait.
Avant d’en arriver là, Frédéric a dû faire ses armes chez de grands maîtres de la Cuisine : Gérard Veissière, puis Robert Bardot et Joël Robuchon…
Ses petits plats régalent les touristes, « mais pas seulement les étrangers car il y a les Français et les Parisiens qui s’offrent un bon repas à la Tour Eiffel, souvent pour célébrer une fête particulière ! » rappelle René Carbonnière, le directeur.
5000 lampes à éclats illuminent la tour le soir et font resplendir l’admirable restaurant.

Michèle Villemur

Le restaurant Le Jules Verne - 01 45 55 61 44 - restaurants-toureiffel.com

Pin It on Pinterest